Histoires de bacs

Histoires de bacs

Il était une fois…

Trois personnages!
Le bac noir (poubelle), le bac brun (organibac) et le bac bleu (recyclage) sont aux prises avec des situations problématiques. Bien que très différents, ils comprendront rapidement que l’union fait la force et qu’ils ont besoin l’un de l’autre, pour réussir à solutionner certaines… situations! 
Les différents chapitres dépeignent des réalités, des interrogations et des enjeux auxquels nous sommes confrontés, une histoire à la fois et où l’entraide et les plaisanteries seront au rendez-vous.
Ils vous proposeront des solutions alternatives aux petits tracas quotidiens en lien avec la gestion de vos bacs.
Bon visionnement!

Bac noir – Poubelle

L’ heure de la retraite va bientôt sonner, ses meilleures années sont derrière lui, mais celui-ci n’a pas dit son dernier mot. Son expérience et ses histoires du passé méritent définitivement d’être racontées et partagées aux générations du futur. Il considère qu’il peut encore contribuer. Raconteur hors pair, il parsème ses histoires de blagues et celles-ci, lui permettent de communiquer aisément avec tout le monde. Faisant à l’époque cavalier seul dans ses tâches, il a maintenant du renfort grâce au recyclage et au compost. Il n’hésite pas à partager son savoir et il est emballé de déléguer certaines de ses responsabilités à ses plus jeunes confrères.  

Bac brun – Organibac

Dans la vingtaine et tout nouvellement non genré, iel s’assume fièrement. Encore en apprentissage, iel se valorise beaucoup par l’approbation des personnes de sa génération et se voit comme une partie intégrante du changement de valeurs et des comportements qui façonneront la société de demain dans le cadre d’une meilleure gestion des matières organiques. Ayant une opinion éduquée, iel est au fait des dernières expressions et des tendances, aussi éphémères soient-elles. Pratiquement une extension de sa main, son téléphone mobile est le véritable vecteur de ses connaissances et de ses prises de position.  

Bac bleu – Recyclage

D’une éloquence impeccable et un peu au-dessus de ses affaires, elle croit qu’elle occupe un rôle valorisé et respecté par la société. Selon sa perception, le recyclage est propre et respectable, la poubelle et l’organibac sont beaucoup trop salissants pour elle, éprouvant ainsi un certain dédain pour ceux-ci. Propre de sa personne et bien mise, elle ne laisse rien au hasard. Sure d’elle et autoritaire, mais malgré tout, elle comprend l’importance de ses deux voisins et les respecte.  

Chapitre 1

Les petits désagréments…